30. mai, 2014

Reconstruire la France aujourd'hui, après les élections européennes de 2014

 Le rassemblement de la droite (UMP et Centre) me paraît un exercice difficile mais nécessaire. Toutefois, celui-ci doit se réaliser dans le respect de l'identité des partis, sous peine de continuer à faire fuir les militants et électeurs vers les extrêmes, au motif qu'ils ne s'y reconnaissent plus.

Il faut bien comprendre que le résultat des dernières élections n'est pas la conséquence d'une amélioration de la politique des extrêmes, ni d'une radicalisation naturelle des Français. Elle est la conséquence de l'incapacité des partis de "gouvernements" à écouter le peuple, d'un décrochage des élites avec la base, surtout dans le contexte économique, social et géopolitique actuel.

C'est pourquoi, la droite "classique" doit retrouver une liberté d'analyse, d'expression et d'action, indépendamment du regard de la gauche, sans complexe. Elle doit redonner à la France sa fierté, grâce à un nouveau projet de "vivre ensemble" qu'elle doit réinventer à partir des réalités actuelles.

La solidarité, la subsidiarite, la justice, le bien commun, la protection du plus faible, mais aussi l'esprit d'audace, d'initiatives et de responsabilité, sont des concepts fortement présents dans les sociétés apaisées et prospères. Il y a certainement à chercher de ce côté...


En somme, le rassemblement ne saurait être une simple proposition algébrique, qui serait une nouvelle fuite en avant, inconsistante. Il doit s'accompagner d'un examen et d'une re-fondation des valeurs, pour offrir une réelle dynamique constructive.