19. mars, 2015

L'UMP en Gironde, soyons Debout: petites explications...

Le rassemblement ou l'union à droite, semble être du bon sens. Toutefois, en ce qui concerne les élections départementales en Gironde, je note que le PCD et Sens Commun, alors membre à part entière de l'UMP, pour ce dernier, en ont été exclus. Il y a donc un simulacre de rassemblement ou un rassemblement orienté, ce qui est inacceptable.

 Un accord avec le MODEM est également possible, à la double conditions:

- qu'il reste à sa place. Ce parti ne représente électoralement quasiment rien. Ce qui n'est pas le cas dans certaines collectivités locales où il a une place disproportionnée, formellement et/ou doctrinalement.

- que les accords conclus avec lui ne soient pas en contradiction ou incompatibles avec les valeurs des autres partis, qui sont eux majoritaires. En 2 mots, ce n'est pas à l'UMP local de courir derrière le MODEM, c'est à lui de courir derrière l'UMP.

Cela, non par orgueil, mais par souci d'équité et, de représentativité des électeurs!

Cette absence de vigueur et d'identité de l'UMP contribue à l'affaiblir, et par voie de conséquence, à anesthésier le débat et la démocratie locale.

 Re-donner aux citoyens la liberté d'un choix authentique, grâce à un débat franc et responsable. Re-donner espoir.

 
L'UMP en Gironde*, soyons Debout!
 
*Hors Bassin d'Arcachon qui assume clairement son identité