7. déc., 2015

Nos élites politiques actuelles, doivent écouter l’appel des Français

Le résultat du 1er tour des élections régionales, de dimanche dernier, montre clairement la déconfiture, au niveau national, de la pensée unique : de leurs initiateurs, socialistes et radicaux, puis de leurs suiveurs. Ceux-ci ont du souci à se faire pour l'avenir ; les faits prévisibles ne devant pas améliorer la pertinence de leurs analyses et de leurs actions. Car les électeurs socialistes se sont enfin aperçus de l'impasse dans laquelle l’idéologie de leurs élites les mettait, et le peuple de droite découvre l'imposture de la politique menée par leurs dirigeants depuis 40 ans !

Hier soir, la France et les Français ont gagné. Le souhait d’un retour à leurs valeurs, leur culture, leur mode de vie, leurs racines s’est fortement exprimé … alors que depuis des années leurs élites les assujettissent à des intérêts mercantiles et transnationaux.

Il faut que nos dinosaures politiques, qui ont conduit notre pays à la misère économique, morale et sociale, et qui fonctionnent encore avec le logiciel de la « déconstruction » et de la facilité, aient enfin, la décence de partir à la retraite, pour faire place au courage et au redressement.

Il est nécessaire que la nouvelle génération d’hommes et de femmes politiques parviennent à exprimer le sentiment français, avec détermination et équilibre, en excluant tout ce qui l’en empêche et en introduisant tout qui l’en rapproche. En célébrant, enfin, la notion de bien commun, pour le bien de tous ceux qui veulent vivre en France !

Il y a urgence, car l'élection présidentielle approche, et cette échéance électorale doit être une occasion d’espérance et de redémarrage. Nos élites politiques actuelles doivent écouter l’appel des Français, afin d’éviter que ce désir louable ne se transforme en réalité mortifère.

Au niveau de la région Aquitaine Limousin Poitou Charentes, Virginie Calmels incarne parfaitement cette nouvelle génération, malgré sa proximité « incomprise » avec le système d’avant. Un soutien massif et franc, au second tour, ne pourra que l’aider à s’affirmer et s’affranchir du passé.

Alors votons et faisons voter Virginie Calmels dimanche 13 décembre prochain.