25. mai, 2016

Réponse à Fabien ROBERT, acte 1 : La règle du jeu

Suite à l’intervention de mon collègue Fabien ROBERT, centriste (MODEM), et membre de la majorité municipale de Bordeaux, sur son blog, le 25 avril dernier, à propos des enjeux politiques Nationaux et locaux, je tiens à apporter des nuances et corrections. Ici, en qualité de délégué Les Républicains de la 2ème circonscription de Gironde.

A propos des primaires de la droite et du centre, celui-ci affirme « J’irai voter et j’inciterai massivement mes amis centristes à aller voter pour Alain Juppé lors de la primaire en novembre prochain. ». Un peu plus loin, il écrit  « Le meilleur service que nous puissions rendre, nous, centristes, à Alain Juppé, c’est de rappeler que s’il n’est pas choisi, alors le Centre ne soutiendra pas automatiquement un autre candidat, signe de notre sincérité et de notre liberté. »

Le principe de ces primaires est clairement énoncé. Avant de voter, chaque électeur devra s’engager, par écrit, à soutenir le gagnant de ces primaires dans son ascension à la présidence de la République, et à payer 2€.

En conséquence, soit le maire-adjoint de Bordeaux à la culture ne participe pas aux primaires et garde sa liberté d’action pour l’élection  présidentielle, comme son patron François BAYROU (MODEM) l’a annoncé, ainsi que son cousin centriste (UDI), Jean-Christophe LAGARDE. Soit il participe aux primaires et respecte les règles du jeu.

Mais au nom de la démocratie, et du respect du peuple, il n’est pas sérieux que, dans un état de droit, un responsable politique appelle au boycottage du résultat des élections lorsqu'elles ne vont pas dans son sens !