2. déc., 2018

Ni Dieu, ni Maître, ni Genre

Tels sont les mots inscrits sur la façade de l’église Saint Eloi à Bordeaux, dans la soirée du 20 novembre dernier, alors que les agresseurs étaient repoussés par le prêtre et quelques fidèles à l’extérieur de l'église.

Ce nouvel évènement anti-catholique intervenait alors que la ville modérée et tolérante achevait sa quinzaine de l’Egalité.

Cette manifestation décline la thématique de l’Egalité dans tous les aspects de la société sous formes d’ateliers, expositions, conférences, réalisations artistiques à destination du public de tous âges et sur toutes les communes de la métropole Bordelaise.

Les habitants, ont été sensibilisés à cette politique par une campagne publicitaire de rue massive, grâce à des affiches sombres montrant des visages d’origines diverses et des écritures jaunes tranchantes.

Si cette politique peut être vue comme une invitation au respect des personnes, elle est en réalité une invitation à changer de regard sur la norme et à la transformer. L’ambition est tout simplement radicale, surtout lorsque l’on sait qu’elle touche aux domaines structurants de la société et de la personne humaine : culture, religion, sexualité, procréation, coutumes, nation…

Certes, ce changement n’est pas imposé par la violence physique. Il est réalisé par une pédagogie et une stratégie de communication intensive et intrusive, ce qui autorise leurs auteurs à se faire passer pour modérés.

Dans ce contexte, la doctrine Catholique qui rappelle sans cesse les vérités humaines et la prudence, constitue un obstacle à l’avancement de cette déstructuration humaine, qui est en recherche d’une liberté absolue. C’est pourquoi, il n’est pas étonnant qu’elle ait été absente de la quinzaine de l’Egalité, que des actes violents anti-catholiques aient été perpétrés à cette occasion et que ceux-ci aient été tus.

Finalement, les mots « ni Dieu, ni Maître, ni Genre », ne résument-ils pas l’esprit de la quinzaine de l’Egalité ? Et le passage à l’acte – leur inscription – n’est-il pas une conséquence de cette initiative ?