9. déc., 2018

Bordeaux, un dialogue délicat à droite

Dans le cadre des futures élections municipales de Bordeaux en mars 2020, je constate que mes demandes d’entretiens avec le maire ne reçoivent pas d’accueils favorables, alors que son ex-challenger socialiste aux élections de 2014, Vincent Feltesse, semble bénéficier d'une attention bienveillante. Le journal Sud-Ouest dans son Tire-bouchon du 1er décembre 2018 rapportait la présence d'Alain Juppé à un colloque organisé autour de l'élu municipal d'opposition.

Le maire, souhaite-t-il se détourner de son électorat de droite, alors quelle est encore présente au conseil municipal, et que ses soutiens Elyséens deviennent de plus en plus fragiles aux yeux de la population ?

Sa stratégie est-elle d'attendre que se lance un candidat de droite dit "populiste" afin de pouvoir présenter ensuite une liste d'union Républicaine présentant tous les contours du "politiquement correct" ?  Ce qui permettrait, une fois de plus, de culpabiliser les électeurs et de se positionner dans l'axe du "bien".

Dans le contexte actuel, il parait pourtant urgent de construire un lien factuel, en dehors de tout parti pris, avec les différentes compositions politiques de la ville ...