24. juin, 2020

Election Municipale de Bordeaux : Mon Soutien à Nicolas Florian

Vous le savez, suite à différents engagements associatifs pour défendre l’écologie humaine en Gironde, je me suis engagé au Conseil Municipal en 2014. J’y ai découvert des personnes, l’organisation politique de notre ville, celle d’un grand parti politique ( LR), des milieux sociaux et idéologiques qui m’étaient totalement inconnus.

 

Nicolas Florian m’a proposé, fin 2019, de figurer sur sa liste en bonne position et de me confier des responsabilités plus importantes s’il venait à remporter les élections municipales de Bordeaux de 2020. J’ai naturellement accepté.

Malheureusement, il s’est retrouvé en difficulté à l’issue du 1er tour des élections de mars dernier avec 34.55% des voix exprimées. Son opposant, Pierre Hurmic, écologiste allié au parti socialiste, au parti communiste et leurs galaxies, le distançait de 96 voix seulement avec 34.38%… Thomas Cazenave (LREM), quant à lui, obtenait 12.69%, Philippe Poutou 11.77%. Une quadriangulaire se dessinait donc.

 

Les annonces du président de la République et de son 1er ministre sur la pandémie de la COVID-19, qui ont précédé le vote du 1er tour, le 15 mars dernier, ont certainement démobilisé une bonne partie de l’électorat de droite qui se trouvait visé.

Par ailleurs, il faut rappeler, pour ceux qui l’ignorent que, lors des dernières élections nationales qui se sont déroulées sur le territoire Bordelais, le vote à gauche représentait plus de 60%.

 

Dans ces circonstances, les chances de l’emporter étaient risquées. Et le basculement possible de la Mairie vers une gauche idéologique et sectaire se rapprochait. C’est pourquoi, Nicolas Florian a préféré sécuriser l’héritage de ces dernières années, en s’alliant avec Thomas Cazenave.

 

Même si je me sens très éloigné idéologiquement du président Macron, je pense qu’il a bien fait de mettre les électeurs en situation de repousser une situation plus grave, d’autant que les Florianistes (hors LREM) devraient continuer à être majoritaires au sein du Conseil Municipal.

 

Nos alliés ont cherché à m’évincer de la nouvelle liste d’union. Mais  Nicolas Florian a tenu bon et m’a renouvelé son soutien. C’est une chance pour nos valeurs !

 

Malgré cette prudence, la situation n’est pas gagnée. Jusqu’au dernier moment, les choses peuvent basculer. C’est, pourquoi, nous avons besoin de votre soutien massif dimanche prochain, le 28 juin.

 

Je compte sur vous, vous pouvez compter sur moi !